FermerFermer le menu
Un concierge est à votre écoute :
7j/7j
24h/24h

QUE FAIRE EN CAS D’USURPATION D’IDENTITÉ ?

De nombreux Français sont touchés par ce fléau qui peut vous gâcher la vie. Le nombre exact est difficile à estimer, d’après une étude du CREDOC, 210 000 personnes seraient concernées chaque année. Mais qu’est-ce qu’exactement une usurpation d’identité ? Quelles conséquences ça peut avoir ? Et surtout quoi faire si on est victime ? Voici quelques éléments de réponse.

L’usurpation d’identité, qu’est-ce que c’est ?

Une usurpation d’identité c’est le fait qu’une autre personne utilise votre identité à votre insu. Cette utilisation frauduleuse peut être commerciale, civile ou pénale. Concrètement le fait d’utiliser votre identité peut lui permettre de réaliser un certain nombre de délits et rester impuni.

Parmi les différents délits que peut commettre un usurpateur d’identité en votre nom, on retrouve :

–          Ouvrir un compte bancaire ou retirer de l’argent sur votre compte

–          Souscrire un crédit et ne jamais le rembourser

–          Mettre une carte grise à votre nom et ne pas payer les amendes

–          Toucher vos indemnités de retraite ou chômage

Bien que tous ces délits soient dans un but financier, une usurpation d’identité peut aussi être dans un but migratoire. En effet pour une personne qui se trouverait illégalement sur le territoire, utiliser l’identité de quelqu’un lui permet de régulariser sa situation. Elle peut ainsi mener une vie « normale », travailler, prendre un logement etc.

A savoir : on parle d’usurpation d’identité si la personne est encore vivante. Si on utilise l’identité d’une personne décédée, on parle alors de vol d’identité.

Quelles conséquences ?

Les conséquences d’une usurpation d’identité peuvent être désastreuses. Tant d’un point de vue financier que d’un point de vue moral.

En effet, le premier objectif des usurpateurs est avant tout de gagner de l’argent. Et les montants du préjudice peuvent être élevés. D’après l’étude du CREDOC, le coût moyen pour les victimes s’élèverait à 2229 euros. De plus, il n’est pas rare pour une victime d’usurpation d’identité de finir fichée à la banque de France. Les banques ne leur accorderont plus de crédit, car les frauduleux n’ont jamais été remboursés.

D’un point de vue moral, une usurpation d’identité n’est pas non plus sans conséquence. En effet, lorsque la victime s’aperçoit qu’elle a été usurpée, les dégâts sont souvent déjà conséquents. Il peut être très difficile d’ accepter que quelqu’un ait fait sa vie avec votre identité. Sans compter sur l’horreur d’être convoqué devant un tribunal pour un crime ou délit que vous n’avez même pas commis.  

L’étape la plus dure psychologiquement est de devoir prouver que vous êtes vous-même. De nombreuses victimes finissent en dépression en ayant l’impression de subir une perte d’identité.

Que faire en cas d’usurpation d’identité ?

Avant toute chose, si l’usurpation d’identité est avérée, il faut réunir toutes les preuves que vous pouvez. Que ce soit une contravention, un crédit ou un retrait bancaire qui ne vous appartient pas, il vous faudra le prouver.

Porter plainte au commissariat de police sera la deuxième étape. Il est très important de conserver une copie car elle vous sera nécessaire dans toutes les démarches pour démontrer que vous avez été usurpé.

Une fois que vous avez porté plainte, vous devez prévenir tous les organismes ou vous avez été victime. Par exemple, si un crédit a été souscrit à votre nom vous devez en informer la banque. Si vous avez reçu une amende qui ne vous correspond pas, vous devez contacter le service de traitement des amendes etc.

Après ça, vous devez vérifier auprès de la Banque de France si vous n’avez pas été fiché. Pour cela, vous pouvez soit prendre rendez-vous, soit leur envoyer un courrier recommandé.

Laissez nous vous aider !

Vous êtes victime d’une usurpation d’identité ? Vous ne savez pas quoi faire ? Nous sommes là pour vous !

Gardez toujours l’esprit tranquille, avec notre service d’assistance juridique, on protège toute votre famille.

Bénéficiez d’un accompagnement personnalisé, gratuit et illimité pour toutes vos procédures juridiques.  Profitez de notre expertise dans tous les domaines du droit français : droit du travail, consommation, usurpation d’identité, atteinte à l’intégrité physique ou psychique etc…

En cas de gros litiges, une couverture de vos dépenses juridiques pouvant aller jusqu’à 10000 euros vous est également proposée.

Pour en savoir plus, laissez-nous votre numéro de téléphone, un conseiller vous rappellera dans les plus brefs délais.