FermerFermer le menu
Un concierge est à votre écoute :
7j/7j
24h/24h

ARNAQUES AUX ANIMAUX : GARE AU FLEAU

Avec le confinement, la demande d’animaux de compagnie a explosé en France. En effet, la solitude des Français durant cette période d’isolement les a poussés à se tourner vers les animaux. Mais avec ce boom, de nouvelles arnaques fleurissent. Comment les démasquer ? Voici quelques pistes.

Une demande qui explose

Le confinement strict qu’a connu la France au printemps 2020 a accentué le sentiment de solitude. En effet, d’après une étude de La Fondation de France, en 2020, 7 millions de Français y étaient confrontés. Ce chiffre est en constante augmentation depuis dix ans, 14% de la population seraient concernés. Ils étaient pourtant que 9% à se sentir seuls en 2010.

Dans ce contexte, la demande d’adoption des animaux de compagnies a quant à elle, explosé. Pour se sentir moins seuls, les Français se sont rués sur les animaleries qui se sont retrouvées débordées au déconfinement. Aujourd’hui, on estime qu’un foyer sur deux possède un animal de compagnie.

Une nouvelle arnaque apparait

Face à cette demande d’animaux en hausse, de nouvelles arnaques sont apparues. Le mode opératoire est souvent le même. Une annonce vous propose un chiot ou un chaton très mignon à adopter. La plupart du temps, l’adoption est même proposée gratuitement ou à un prix très avantageux. Souvent, les frais de transport sont à la charge du client. La transaction est en règle générale, décrite comme urgente pour accentuer la pression. Les prétextes peuvent être, soit une mutation à l’étranger soit un propriétaire qui ne peut plus s’occuper de l’animal.

Une fois cet argent versé, vous êtes pris au piège. Car bien évidemment, les escrocs ne comptent pas vous livrer d’animaux et cette première somme ne leur suffit pas. Ils prétextent alors de nouveaux frais. La plupart du temps « ces animaux » se retrouvent bloqués à la douane et il vous faut renvoyer de l’argent pour les faire sortir. Un atout supplémentaire de ces escrocs, c’est l’utilisation de fausses agences de transports animaliers. Cette technique rassure les victimes qui pensent envoyer de l’argent à une vraie société.

Comment se prémunir ?

Pour vous éviter de tomber dans le piège, quelques petites vérifications peuvent suffire. Il faut déjà savoir que les annonces d’animaux sont réglementées. En effet, le vendeur doit pouvoir vous fournir certaines informations : le numéro de portée, l’âge des animaux, le nombre d’animaux de la portée etc. Si le vendeur n’est pas capable de vous donner ces informations, vous pouvez déjà commencer à vous méfier.

Il faut aussi penser au mode opératoire, certains critères doivent vous alerter :

– Les animaux présentés sont la plupart du temps de race à forte valeur ou alors connu pour leur coté mignon,

– Les prix trop bas sont aussi une source d’inquiétude,

– Les escrocs prétextent souvent une urgence pour mettre la pression aux victimes,

– Relisez les annonces, elles sont souvent remplies de fautes d’orthographe.

Enfin, conseil le plus important, évitez de payer avec un moyen qui ne serait pas traçable. Western Union, Trans cash, Cartes PCS sont souvent des signes avant-coureurs d’une arnaque. Ces moyens de paiement ne sont pas reliés à une banque et en cas de litiges, vous ne pourrez pas réclamer votre argent. De plus, votre assurance de carte bancaire ne couvrira pas les préjudices liés à l’arnaque.

Victime d’une escroquerie ?

Vous avez été victime d’une arnaque et ne savez absolument pas quoi faire ? Le service d’assistance juridique de First Conciergerie est fait pour vous !

Bénéficiez d’un accompagnement gratuit et illimité par nos experts. Tous les domaines du droit français sont couverts.

Pour en savoir plus, laissez-nous votre numéro de téléphone, un conseiller vous rappellera dans les plus brefs délais.